Ancre

Chirurgie ophtalmologique : Sondage et dérivation des voies lacrymales

Descriptif

L'apparition d'un larmoiement (oeil qui pleure) motive la recherche d'un obstacle à l'évacuation des larmes le long de son trajet naturel. Le diagnostic est souvent simple, établi par le lavage des voies lacrymales.
Des examens complémentaires radiologiques des voies lacrymales sont parfois indispensables pour les cas atypiques.

Le traitement de choix d'une obstruction reste le plus souvent chirurgical: sondage avec ou sans intubation dans les formes congénitales (enfants), dacryoplastie ou dacryocystorhinostomie dans les formes acquises (adulte).

 

Comment se déroule l'intervention ?

La technique de lavage-intubation consiste à réaliser un sondage de la voie lacrymale obstruée à l’aide de sondes rigides métalliques, puis de mettre en place dans le même temps opératoire une sonde souple en silicone qui sera laissée en place quelques semaines, afin d’éviter un nouveau rétrécissement du canal lacrymo-nasal. 

L'intervention de dacryocystorhinostomie consiste à faire aboucher le sac lacrymal directement dans la fosse nasale ce qui permet de shunter l'occlusion du conduit naturel. La dacryoplastie quand à elle permet de dilater le conduit naturel rétréci, comme on peut le faire pour les altères coronaires. Ces deux gestes sont habituellement suivis d'une intubation.

 
Durée
S'il s'agit d'un lavage, l'hospitalisation dure au maximum 1 heure.
 
S'il s'agit d'une dacryocystorhinostomie, vous resterez au maximum 1 nuit en hospitalisation.
Anesthésie
Le lavage nécessite une anesthésie locale.
 
La dacryocystorhinostomie, la dacryoplastie et le sondage avec intubation sont realisées sous anesthésie générale.