Ancre

Chirurgie générale gynécologique et maladies du sein : Coelioscopie

Descriptif

La coelioscopie consiste à opérer sous anesthésie générale en utilisant un écran vidéo par l’intermédiaire d’une caméra fixée à un optique. Cet optique et les instruments du chirurgien sont passés au travers de tubes creux appelés trocarts pour diriger le geste du chirurgien au niveau du site opératoire. Le nombre et la localisation des orifices de trocarts dépendent du type d’intervention et des conditions opératoires.
 
 
Les avantages principaux de cette technique sont une diminution de la douleur post-opératoire et de la durée de convalescence ainsi que la réalisation de cicatrices de plus petite taille que par chirurgie conventionnelle.
 
 
Comment se déroule l'intervention ?

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale. Pour pouvoir visualiser l'intérieur de la cavité abdominale et repousser l'intestin, le chirurgien doit gonfler l’abdomen avec un gaz (dioxyde de carbone). Une fibre optique reliée à une caméra est introduire à travers un trocart. Les images de l’intérieur de la cavité abdominale sont transmises sur un écran visible par les opérateurs. D’autres trocarts sont ensuite introduits à travers la paroi afin de pouvoir y glisser des instruments (pinces, ciseaux, instruments de coagulation…) qui vont permettre de réaliser l’intervention chirurgicale. Le plus souvent, une sonde urinaire sera posée en début d’intervention et retirée le jour même ou le lendemain.

Documents de référence
Durée

La durée de la procédure dépend du geste réalisé et peut aller de 30 minutes à plusieurs heures. 

Anesthésie

Pour améliorer la tolérance de l’examen une anesthésie générale est souvent proposée et programmée.