Ancre

Cardiologie générale : Angioplastie artérielle périphérique

Descriptif

Les artères peuvent être partiellement ou complètement (occlusion) bouchées par des dépôts sur ses parois que l’on appelle plaques d’athérome. Cette maladie, l’athérosclérose, est responsable de différents symptômes liés au manque d’irrigation sanguine. Par exemple, l’obstruction d’une artère de membre inférieur peut entraîner des douleurs lorsque vous marchez et parfois lorsque vous êtes couché.

A côté des traitements par médicaments, il est parfois indispensable de “déboucher” le vaisseau. L'angioplastie consiste à positionner un petit ballon dans l’artère au niveau du rétrécissement ou de l’occlusion et à le gonfler. Ce faisant, la plaque d’athérome est écrasée par le ballonnet contre la paroi et l’artère est rouverte. Cette opération est en général suivi immédiatement par la pose d'un stent, une sorte de mini-ressort introduit jusqu'au point dilaté pour éviter que l'artère ne se rebouche à cet endroit.
 
Comment se déroule l'examen ?
L'examen est en général réalisé sous anesthésie locale. Selon la région concernée par l'examen, la ponction peut être réalisée au niveau du pli de l'aine, du coude, ou au niveau du cou.
La ponction permet d'introduire un tuyau de faible diamètre appelé cathéter, qui est ensuite dirigé par le médecin radiologue sur le lieu de rétrécissement de l'artère. Le cathéter sert de support à l'introduction d'un filament, qui lui-même sert de rail pour guider le ballonnet jusqu'au point de rétrécissement de l'artère. Le ballonnet est gonflé une ou plusieurs fois, ce qui crée une douleur passagère car le sang est interrompu brièvement.
Un stent peut aussi être fixé au ballonnet, puis déployé et détaché sur place après le gonflement du ballonnet.
En fin d'examen, le cathéter est retiré de l'artère, qui est ensuite comprimée.
Previous picture
Next picture
Durée

Vous arriverez la veille de l'intervention. L'intervention dure entre 30 à 60 minutes.

Anesthésie

Elle se réalise sous anesthésie locale