Ancre

3 nouvelles alternatives thérapeutiques en cardiologie

29 juillet 2013

Reconnue à l’échelle internationale pour être toujours à la pointe des dernières technologies médicales, la cardiologie interventionnelle de la Clinique Pasteur pratique depuis quelques semaines de nouvelles techniques, véritables avancées médicales pour des patients souffrant de certaines pathologies cardiaques. 

 

Premières implantations régionales d’un défibrillateur cardiaque sous-cutané

L’équipe de rythmologie a implanté, avec succès chez deux patients, une nouvelle génération de défibrillateur cardiaque. Sans cette innovation, ces patients auraient dû subir une chirurgie extrêmement lourde et invasive. Placé sous la peau, ce nouveau dispositif est une solution alternative à la voie vasculaire lorsqu’elle ne peut plus être utilisée, pour des patients souffrant de cardiopathies sévères et présentant un fort risque de mort subite.  
Fort de son expertise avec plus de 150 défibrillateurs implantés chaque année, la Clinique Pasteur est  l’un des tous premiers centres français à avoir utilisé cette nouvelle génération de défibrillateurs, encore peu disponibles sur le territoire national et même européen.

 

Première implantation régionale pour prévenir les AVC

Parmi les complications des patients atteints de fibrillation atriale, la plus redoutée est la formation de caillots sanguins, le plus souvent au niveau de l’appendice auriculaire gauche (auricule) du cœur avec embolisation et survenue d’un AVC. La prescription d’anticoagulants est le traitement le plus courant pour réduire ces risques.
Jusqu’à aujourd’hui il n’y avait pas de solution pour les patients ayant une contre-indication au traitement anticoagulant oral. Une nouvelle procédure interventionnelle existe désormais, la technique de fermeture percutanée de l’auricule gauche. Elle consiste à implanter une prothèse dans cet appendice. Cette intervention représente une réelle alternative au traitement anticoagulant.
Centre national référent en rythmologie, privé et public confondus, la Clinique Pasteur est le 1er établissement en Midi-Pyrénées à utiliser cette technique.

 

Un des premiers centres privés à implanter une valve pulmonaire percutanée

Certaines malformations cardiaques congénitales, natives ou après correction chirurgicale, affectent la valve pulmonaire, valve située entre le ventricule droit et l’artère pulmonaire.  Auparavant, il n’existait qu’une seule option pour ces patients : la chirurgie à cœur ouvert, permettant de remplacer la valve pulmonaire déficiente.
Experte en cathétérisme interventionnel, la Clinique Pasteur fait partie des premiers centres en France à avoir obtenu l’habilitation à implanter par voie percutanée des valves pulmonaires sur des patients cardiaques congénitaux adultes.
Cette technique récente est une réelle alternative aux chirurgies à cœur ouvert.